Polémique sur la publicité des laboratoires CARIMO, quels sont les dangers de la dépigmentation

0
1577

Vous avez peut-être vu passer cette affiche publicitaire de mauvais goût des Laboratoires CARIMO, sur laquelle on voit la promotrice Carine MONGOUE dans une posture qui a obligé le ministère de la communication à faire une sortie afin que cette campagne soit stoppée. Si jusqu’à présent personne n’oblige quelqu’un à se dépigmenter, on ne présente pas vraiment non plus le revers de la médaille de cette pratique sur votre santé, il est de ce fait important de se pencher sur les dangers de cette obsession qu’a certaines femmes à vouloir absolument devenir plus claires, car il s’agit ici d’un problème de société qui a un succès indiscutable dans notre pays et même sur notre continent.

I- Qu’est-ce que la dépigmentation volontaire ?

Avant de commencer, il est important de comprendre ce qu’est la dépigmentation, elle est dite volontaire parce qu’évidemment elle n’est pas l’oeuvre de la nature (vitiligo), donc ici on a affaire à des personnes qui veulent changer la teinte de leur peau, en la rendant plus claire, allez savoir pourquoi.

II- Méthodes utilisées

Vous vous souvenez peut-être bien de notre fameux et célèbre savon Karibu de l’époque; il ferait bien triste mine aujourd’hui tellement il est dépassé. Si les savons demeurent, on a vu arriver des crèmes, des gels, des laits corporels, et bien plus encore, des gélules pour s’éclaircir la peau, bien plus encore des injections, on peut dire que la facture grimpe très rapidement avec toutes ces pratiques express, mais c’est loin de décourager les plus téméraires.

III-  Quels sont les pratiques et les produits dangereux ?

Les produits éclaircissants mentionnant la présence : 

  • d’hydroquinone;
  • de corticoïdes (tels que la béthaméthasone  ou le clobétasol);
  • de dérivés mercuriels.

Les produits éclaircissants qui ne mentionnent pas forcément la présence d’hydroquinone, de corticoïdes  ou de dérivés mercuriels mais :

  • qui sont vendus à la sauvette;
  • dont l’étiquetage ne mentionne pas le détail de leur composition;
  • dont l’étiquetage n’est pas libellé en français, même s’il s’agit de produits importés.

Les médicaments à fort potentiel éclaircissant détournés de leur usage médical

IV-  Quels sont les  risques liés à la dépigmentation volontaire ?

1.Maladies de peau (complications les plus fréquentes)

  • apparition ou aggravation d’infections de la peau (gale, mycoses, infections bactériennes…)  pouvant être très sévères;
  • apparition ou aggravation d’une acné parfois très sévère;
  • vergetures larges, très inesthétiques et irréversibles;
  • amincissement de la peau à l’origine de problèmes de cicatrisation;
  • troubles de la pigmentation parfois définitifs (apparition de « taches » claires ou foncées ).

2. Autres maladies

Risque accru d’hypertension artérielle, de diabète, de complications rénales et neurologiques

3. Risques toxiques

Chez la femme enceinte ou allaitante pour l’enfant

4. Mauvaise odeur

Voilà, ne dites plus que vous n’étiez pas au courant et sachez que le chemin inverse est possible, d’autres l’ont fait, Mani Bella l’a fait, alors, ne pensez pas que vous êtes sur un chemin de non retour, NON, faites le MAINTENANT, ARRÊTEZ DE VOUS DÉPIGMENTER. 🚶🏿🚶🏿🚶🏿

N.B : il est recommandé :

  • d’éviter la pratique de la dépigmentation volontaire de la peau : elle peut nuire gravement à la santé.
  • de consulter un médecin pour :
    – arrêter cette pratique dangereuse
    – en cas d’effets indésirables
  • de ne pas utiliser  de médicaments et de préparations réalisées par un pharmacien en dehors des prescriptions médicales délivrées pour le traitement d’une maladie de la peau.

Sources afriqueavenir.fr – ansm.sante.fr

Commentaires

commentaires