Nécrologie : le talentueux journaliste camerounais Amobé Mévégué n’est plus

0
698

Le journaliste camerounais Amobé Mévégué, en service à France 24 est décédé. Sa mort a été annoncée sur sa page Facebook ce mercredi 08 septembre 2021 sur sa page Facebook.

« C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons qu’Amobé est parti rejoindre ses ancêtres. Il laisse derrière lui un grand vide », peut-on lire sur sa page Facebook, ce mercredi matin.

Et pourtant, le samed 21 août 2021, le journaliste en service à France 24, Amobé Mvegue était à l’inhumation de sa mère au village nkolbogo, département de la Lekié région du centre.

« Hommage dans mon village Nkolbogo à proximité de Yaoundé en pays Eton, Fang, Beti du Kamerun. Infinie gratitude à toi Madame « Patriarche », Mévégué née Ebogo, pour l’amour absolu que tu as donné à TOUS tes enfants. Ton fils Amobé », avait-elle t-il écris sur sa page Facebook au lendemain de l’inhumation de sa mère.

Qui est Amobé Mévégué ?

Amobé Mévégué est arrivé en France à cinq ans. Il est diplômé d’un DEUG de communication et d’une licence d’études cinématographiques et d’une formation au Conservatoire libre du cinéma français de Paris. Entre 1992 et 1994, il a travaillé pour plusieurs radios africaines et antillaises (Tabala FM, Tropic FM, Media Tropical) et réalise aussi des courts-métrages.

C’est dans les années 1980 qu’il a fait figure de pionnier en prenant part à l’aventure de Tabala FM, première radio africaine établie en France. C’est là qu’il déploie sa passion pour le journalisme essentiellement autour des questions de développement durable.

En 1994 il a produit l’émission Plein Sud diffusée pour plus de 45 millions d’auditeurs, sur les ondes de Radio France Internationale. En 1996, en parallèle à ses activités chez RFI, il coproduit Africa Musica, le premier hit-parade des musiques africaines. Cette émission est diffusée sur le réseau des chaînes de télévisions nationales d’une trentaine de pays d’Afrique grâce à CFI (Canal France Internationale).

En 1998, sur MCM Africa, il invente avec Myriam Seurat, le premier talk-show quotidien de la diversité. La même année alors PDG de la société MVG, c’est aux côtés de son ami le célèbre journaliste ivoirien Joseph Andjou, qu’il produit pour Canal+ le film documentaire « Abidjan on dit quoi » autour du thème de l’humour ivoirien. En 2000, il crée le magazine de presse écrite Afrobiz tiré à 50 000 exemplaires, ainsi que le site associé Afrobiz.com.

À partir de 2002, et pendant quatre saisons sur TV5Monde, pour l’émission Acoustic, il reçoit sur son plateau les plus grands noms de la musique internationale. Depuis 2010, il anime le journal de la culture musique de la chaine d’information internationale France 24.

Depuis 2014, Amobé Mévégué anime, aux côtés de Lise-Laure Etia et de Christian Eboulé, le magazine mensuel Africanités dédié au continent africain et à tous les Africains qui rayonnent à travers le monde. Cette émission aborde les grands thèmes de société et la culture au sein de débats avec un invité fil rouge.

Après la création du magazine Afrobiz, il a pris la tête de la chaîne de télévision panafricaine Ubiznews disponible en Afrique sur le bouquet canal satellite, et en France sur le câble.

Source Wikipedia.

Commentaires

commentaires