Les marabouts beninois envahissent le Cameroun

0
2094

Vous ne connaissez pas le Benin? Ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest, jadis très connu pour la qualité de ses pagnes, venant de Cotonou comme disaient nos mamans. Aujourd’hui la donne a changé, et dorénavant c’est le Vaudou qui a pris le dessus, du coup tout le monde y est marabout, une affaire compliquée.

Bon, le Vaudou, qui n’a pas peur de l’affaire là, les célèbres poupées Vaudou, on dirait qu’à leur naissance tous les Béninois mâles ont de l’ADN Vaudou dans leurs cellules souches, si en grandissant tu as la chance, tu peux devenir autre chose au moment de la différenciation (Terminale D oyé 😎😎😎), sinon, tu es programmé pour devenir marabout. En tout cas, aujourd’hui c’est l’argent que les Béninois partagent, et dans leur élan de générosité, ils ont décidé de nous coloniser sur les réseaux sociaux, Facebook principalement, mais parfois aussi Whatsapp via les liens d’adhésion aux groupes.

1- Un pays pauvre qui veut enrichir le Cameroun

Je sais que c’est paradoxal, et pourtant c’est ce qui semble vouloir se produire. C’est assez étrange que dans un pays comme celui là, où les gens ont du mal à joindre les deux bouts, les marabouts, assez identifiables avec leur nom « Dah » quelque chose, laissent un marché autant juteux pour venir nous embêter, enrichissez vos frères avec vos portefeuilles magiques vous nous laissez tranquille. Ils sont tellement nombreux dans nos groupes Facebook que ça fait même déjà peur, surtout quand on se rend compte que les naïfs à qui on fait miroiter l’argent facile semblent parfois s’intéresser à leurs publications.

La vraie magie c’est le travail

2- Les Camerounais sont paresseux mais ne tombent pas dans la facilité

Paresseux? vraiment? j’ai l’impression, mais ce n’est pas le sujet du jour. Quoiqu’il en soit, nous ne sommes pas vraiment adeptes des raccourcis, nous ne sommes pas naïfs, s’engager dans ce genre d’alliance ne peut mener nul part, et le Diable ne s’appelle pas Le Malin pour rien, donc vous aurez une éphémère vie heureuse, comme on disait à l’époque « Vivre heureux, mourir jeune ». La bonne démarche à adopter est de signaler les publications  et commentaires « maraboutiques » aux administrateurs des groupes sans s’attarder dessus.

Mes frères Béninois, je sais que vous êtes nombreux à suivre nos sites camerounais, je n’ai moi rien contre vous hein!!! Mais chez nous, on dit que « La vraie magie c’est le travail », donc laissez nous travailler pour avancer.

Commentaires

commentaires