Jumia, le loup Européen déguisé en agneau Africain quitte le Cameroun

0
1121

Vous connaissez sûrement Jumia, car quand on parle e-commerce au Cameroun, et même en Afrique, c’est eux qu’on voit d’abord, le groupe né au Nigéria est installé au Cameroun depuis plusieurs années, et même si les choses semblaient bien se passer, la clé vient d’être mise sous le paillasson.

Personnellement je ne fais pas partie de ceux qui vont regretter cette entreprise, nous sommes toujours passés à côté de tout, de toutes les révolutions, et même la révolution numérique nous échappe. Lorsque ces gens se sont installés dans notre pays, ils nous ont donné l’impression que c’était une affaire de Camerounais, puis il s’est avéré que le groupe était né au Nigéria, au final c’est une main mise allemande qui se cache derrière avec de gros, et même très gros investisseurs comme Orange, MTN, AXA (on est d’accord que ça fait plus très Africain). Lire l’article sur Wikipedia.

D’abord en concurrence avec cdiscount qui a vite fermé car se plaignant justement de son rival, disant qu’il vend principalement des produits chinois bons marchés (plus chers qu’en magasin car il faut inclure leur commission), l’entreprise crée aujourd’hui la surprise alors que ses affaires semblent bien marcher et qu’elle a je vais dire une totale main mise sur le e-commerce de notre pays. Elle parle du contexte camerounais et « il parait » que nous ne sommes pas prêts, tant mieux, quand on le sera on fera nos choses entre nous. Beaucoup se sont essayés au e-commerce dans notre pays mais n’ont pas pu émerger, car on a cette culture d’aimer ce qui vient d’ailleurs, vous me direz peut-être que le service y est meilleur ou patati patata, mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’on ne développera jamais notre pays en consommant toujours étranger, acheter des produits étrangers sur des sites étrangers, à qui ça profite? Vous allez en Chine acheter des produits aux chinois, vous venez les vendre sur un site qui vous prélève 10% ou plus sur chaque opération, au final qui gagne quoi dans cette affaire?

Quoiqu’il en soit, même si c’est 200 emplois directs et près de 2000 indirects qui sont perdus, moi je vois en ceci une réelle opportunité notamment pour des gens comme Sellam Quick et son site sellam.cm qui est un acteur du e-commerce depuis bien longtemps dans notre pays ou encore 1kolo.cm, mais aussi toutes les applications de vente en ligne qui voient le jour chez nous. Je ne peux qu’encourager les uns et les autres à prendre en main notre économie numérique, et j’espère que Jumia portera vraiment toutes ses valises, car il parait qu’ils comptent continuer d’opérer dans les petites annonces, ça me rappelle cette époque ou des Camerounais se plaignaient que les Chinois leur faisaient la concurrence en vendant les beignets, c’est un peu la même chose mais sur internet.

 

Commentaires

commentaires