Fête des mères : ces femmes qui refusent d’enfanter, comprendre pourquoi en 5 points

0
1443

Nous avons célébré il y a trois jours, à savoir dimanche dernier, la fête des mères, si c’était l’occasion pour plus d’un de saturer les réseaux sociaux avec des messages de toutes sortes et des photos (j’espère que vos mères sont sur Facebook et ont vu tout ça 😅😅😅), c’était aussi l’occasion pour certaines de présenter le fruit de leur maternité en s’auto-souhaitant bonnes fêtes. S’il s’agit assez souvent de grossesses accidentelles, pourquoi les jeunes femmes de nos jours ne prennent plus l’initiative de faire des bébés? 🤔🤔🤔

Vous qui lisez cet article et avez des enfants, combien sont marié(e)s? combien sont en couple? combien ont désiré leurs enfants et planifié leur arrivée? Voilà, les temps sont devenus tellement durs qu’aujourd’hui plus d’un ont peur de faire des enfants, si pour les hommes c’est plus facile (après tout c’est pas eux qui supportent et la clé des sissonghos n’est parfois pas loin 🙄🙄🙄) pour les femmes c’est parfois une grosse source de stress.

Le père n’est pas celui qui met l’enfant dans le ventre, mais celui qui s’en occupe

1- Je veux le bon père

Interrogez dix femmes, neuf vous dirons en premier qu’elles cherchent le bon père, ce que vous entendez par bon père c’est vous qui savez; mais bon père là, elles vont dire qu’elles veulent un père qui sera présent, qui saura prendre soin d’elles et des enfants, qui sera ci qui sera ça, toi-même là d’abord tu es sûre que tu seras une bonne mère?

2- Je veux un bon mari d’abord

Héhééé, c’est là où ça se complique parfois un peu, si vous avez raté mon article, c’est le moment de le lire Les jeunes ne se marient plus : 10 raisons pour comprendre ce qui ne va pasAffaire de bon mari là, est-ce-que tu es une bonne femme pour commencer? Le bon mari que tu veux là, c’est toi qui le fabriques, tu penses qu’il va tomber du ciel? Tu veux le gars romantique, qui a l’argent, qui est attentionné, qui est beau, qui a les abdos de Thor 😂😂😂, c’est dans un ticket de loto que tu vas le trouver, tu comprends nonnn!!!

3- Je veux un bon mari et un bon père pour mes enfants

C’est là alors où la sorcellerie commence souvent 😰😰😰, avoir le bon père n’est pas facile, avoir le bon mari c’est une autre histoire, avoir les deux en un c’est comme avoir autant de chances de voir PÔ MBIA quitter le pouvoir cette année, faut arrêter de rêver mesdames.

Toi-même tu manges quoi? Il va manger ce que tu manges

4- Il va manger quoi?

Le problème de la pauvreté ne pouvait pas manquer à l’appel, même si celles qui le disent souvent ne dorment pas affamées, elles aiment bien avancer l’argument de « Il va manger quoi? ». Ma pauvre mère, paix à son âme (y a pas Facebook au paradis, je pouvais moi rien lui souhaiter là-bas 😉😉😉) aimait bien dire « Toi-même tu manges quoi? Il va manger ce que tu manges, s’il n’y a pas assez il va manger seul, s’il n’y a rien, vous dormez comme ça » voilà, fin de l’histoire. Moi je compte pas le nombre de nuits que j’ai passé affamé, parfois je regardais ma mère comme ça le soir, je lisais son impuissance et je restais moi tranquille, le jour où je dormais le  ventre plein je rendais grâce à DIEU, et c’était généralement le cas malgré les difficultés parce que ses enfants la contraignaient à se battre encore plus.

Je veux que mon enfant soit à l’abri du besoin

5- Je ne veux pas que mon enfant souffre

Toi-même tu as souffert, tu es morte? Tout le monde souffre d’une manière où d’une autre. Si ta mère avait attendu d’avoir une situation qui te mettrait à l’abri du besoin, tu serais peut-être toujours en projet. Moi j’ai souffert, la maison coulait dans tous les sens et l’eau abîmait mes affaires,  à un moment j’avais ni chaussures ni habits, je nageais dans ceux de mes frères, mais aujourd’hui j’en ai tellement que je fais des dons 😌😌😌 c’est DIEU qui est GRAND 👃🏿👃🏿👃🏿, ALLAH aussi hein 😋😋😋. Après tout, ne dit-on pas que la souffrance est l’école de la sagesse!!!

Voilà, mesdames, les enfants ce n’est ni une course ni un défi, mais l’horloge biologique tourne, arrêtez de vouloir réunir je ne sais quelles conditions et quand c’est le moment, si vous sentez votre homme, votre conjoint, lancez-vous, après tout, c’est une mission divine, peupler la Terre 😌😌😌. Vous ne pouvez pas tout contrôler, ni avoir de garanties sur la qualité du père ou du mari, ni connaitre ce que l’avenir vous réserve. Ces femmes qui aujourd’hui sont fières de leur progéniture ont probablement à un moment traversé des difficultés, peut-être même des railleries, et puis quoi, maintenant elles sont heureuses. Je vais terminer sur ces paroles de ma mère « L’enfant est dur dans le ventre, une fois qu’il est là, tout le monde est content ».

Je vous envoie pas alors faire les enfants à le volée hein!!! 😂😂😂 mariez vous d’abord.

Commentaires

commentaires