Élections présidentielles 2018 : Garga Haman et Ndam Njoya portés disparus avec l’argent de la campagne

0
2201

Je ne sais pas pour vous, mais bon, moi je suis de près la campagne électorale pour les présidentielles dans notre pays, oui oui, j’ai beaucoup de temps libre, je suis à la maison à toute heure, héhéééé, le chômage est un métier chez nous vous voulez quoi? 😌😌😌

De ce fait je vois passer des candidats tous les jours, je les vois s’agiter sur les réseaux sociaux, je visite même leurs sites web tellement je m’ennuie 🙄🙄🙄, mais dans toute cette agitation je note deux grands absents, Garga Haman Adji de l’ADD et Adamou Ndam Njoya de l’UDC.

1- Apparition éclair pour le premier

Si à l’ouverture de la campagne j’ai quand même aperçu le premier sur la chaîne nationale, à savoir Garga Haman, notamment lors de rapides virées à la Briqueterie, je dois avouer que depuis lors il a tout simplement disparu de la circulation. Meeting, affiches (comme les autres), réseaux sociaux, le gars est nul part.

2- Ndam Njoya enlevé par des extra-terrestres?

Le second, vraiment, sauf si au moment où on le montrait, j’avais pas d’électricité comme c’est le cas en ce moment, je crois que même les rumeurs il n’y a pas sur lui, ni de traces dans son Noun natal 🤔🤔🤔.

3- Espéraient-ils un effet MIDA

Vous vous souvenez de la MIDA, ces arnaqueurs qui multipliaient l’argent (Plus de 9 milliards de nos FCFA volatilisés à la MIDA), peut-être que certains candidats se baladaient avec des calculatrices en espérant s’en mettre plein les poches. Les calculs étaient simples, si en 2011 la caution était de 5.000.000 fcfa pour une enveloppe de campagne de 25.000.000 fcfa soit cinq fois la somme versée, j’imagine comment ils ont pu se frotter les mains en apprenant que c’était passée à 30.000.000 fcfa soit six fois le montant de 2011, donc six fois 25.000.000 fcfa, de quoi assurer la retraite des deux pépères avec une jolie enveloppe de 150.000.000 de nos précieux rarissimes fcfa.

4- Que dit la loi?

La loi est claire, si tu prends l’argent de la campagne et tu ne fais pas de campagne alors tu dois rembourser, sinon ça devient une affaire de detournement de fonds publics.

Bon, je ne sais pas où sont passés nos deux candidats, mais j’ose croire qu’ils ne s’étaient pas endettés pour avoir les 30.000.000 fcfa (comme les fanatiques de la MIDA) en se disant qu’ils rembourseraient avec des intérets, si c’est le cas, dépêchez-vous de trouver les autres 15.000.000 fcfa et priez pour que l’État ne réclame pas ce qu’il vous a donné.

Commentaires

commentaires