Dérives tribales sur les réseaux sociaux, jusqu’où le gouvernement laissera faire?

0
923

Plus les jours passent, plus je me demande où on va, ce cher et beau pays que nous aimons tant, mais que certains tiennent à embraser pour des raisons qu’eux seuls savent, honnêtement je me demande quel est l’intérêt de tous ces comportements mettant en avant la tribu des uns et des autres, choses qu’on pensait enterrées dans notre pays.

Vous le savez sûrement, depuis les dernières élections présidentielles en 2019, début de ces propagandes tribales, nous ne cessons de nous enfoncer, mais ce qui m’étonne le plus est que c’est toujours les mêmes qui font et disent n’importe quoi, sans jamais être inquiétés.

les 22 banane-cochon qui viennent d’être vendus sur la route de batié

Voilà donc un de nos braves frères sur qui on compte pour faire émerger le pays, tout ce qu’il trouve à dire c’est débiter ce genre de saletés que je me retiendrai de commenter; après un sinistre en plus qui a coûté la vie à plus de vingts CAMEROUNAIS lors d’un accident de la route dimanche dernier 😔😔😔, deux jours après un deuil national où on pleurait 13 soldats 😔😔😔😔😔😔. Tout ce que je peux continuer d’apprécier et souhaiter, c’est le calme des personnes visées, qui jusqu’à présent je pense, ne manifestent aucune haine envers leurs frères. Prôner le vivre ensemble, et se montrer hostile envers son frère, on se demande bien où on va, on a déjà assez de soucis avec nos frères anglophones qui ne veulent plus de notre fraternité, si ensuite nos frères Bassas commencent à ne plus aimer nos soeurs Bafias, nos amis Beti détestent nos amis Haoussa et que nos amis Bamilékés décident aussi de se lancer dans le repli identitaire, que deviendra notre pays?

Vivement faut arrêter ce genre de choses, il y a quelques jours circulait sur les réseaux sociaux une image d’un jeune recherché pour appel à l’insurrection je pense, les autorités devraient ajouter quelqu’un dans cette liste. Le Cameroun est notre affaire à tous, et se fera avec chacun de nous, il se fera avec le 🤬🤬🤬 qui a dit ces bêtises, mais aussi avec toi qui est entrain de lire cet article, avec moi qui écris même si personne ne lit (je m’en fous 😌😌😌), et probablement avec notre Président Paul Biya, voilà, je ne l’aime pas, je ne le déteste pas, j’ai voté pour la première fois en Octobre 2018 et il n’était pas mon choix, mais c’est mon Président et je fais avec, il vit sa vie, je vis la mienne et j’attends. Mon fils est Bamiléké, ma fille est Eton, ma fiancée était Banen, ma chérie est Bulu, mes amis sont Bafias, et c’est tout ça qui fait la beauté de notre pays et nous rend fier 😌😌😌🚶🏿🚶🏿🚶🏿.

Commentaires

commentaires