BIYA, AYUK, KAMTO : Cameroun, le pays INDIVISIBLE aux trois chefs d’États

0
1663

Vous connaissez sûrement le Cameroun, on ne le présente plus, CAN 2019 retirée qui nous a foutu la honte, c’est suffisant comme description; vous connaissez BIYA Paul, le Camerounais souche à partir de qui tous les autres ont été moulés et qui est le Nkukuma, le Guide Suprême, LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE; vous connaissez AYUK TABE, le président de l’État imaginaire d’Ambazonie; et enfin le troisième acteur, KAMTO Maurice le Président élu, le gars qui ne lâche pas l’affaire, voilà, ça en fait des présidents, mais comment peut-on en avoir autant dans le même pays au même moment? 🤔🤔🤔

Le Cameroun est un pays magnifique, qu’on ne vous mente pas, mais tout ça est malheureusement entrain de partir en fumée jour après jour, oui, c’est bien triste, mais notre pays est tout simplement en pleine auto-destruction, sinon, comment comprendre qu’on puisse avoir un État Indivisible, et paradoxalement trois Présidents?

4- Ce qui me met en colère (Vous pouvez le lire tout de suite ou plus bas, mais vous devez le lire)

La crise anglophone a commencé en 2016 je pense, de façon banale, on était dans notre havre de paix, j’ai été à Bamenda à l’époque plusieurs fois, Santa, Limbe…, mais aujourd’hui, ces zones sont synonymes de suicide. la dernière fois que j’étais à Bamenda c’était en Décembre 2017, j’ai frôlé le lynchage suite à un incident anodin, et depuis lors, pardon allez-y sans moi. Aujourd’hui le scénario est tel que je l’ai décris plus haut, des Camerounais qui s’entre-tuent simplement. On a eu les fanatiques de Boko haram, avec des corps déchiquetés de nos frères tués par les kamikazes, on s’est levés tous comme un seul homme, j’ai moi même participé à l’effort de guerre. Mais aujourd’hui c’est un Camerounais qui massacre un autre, que faire? Si vous connaissez des gens dans les zones anglophones, vous savez que les médias ne nous disent pas la vérité, déjà qu’ils ne peuvent pas y aller n’importe comment. Mais ce soir sur une chaîne privée on a parlé de deux personnes tuées alors qu’il y avait villes mortes (maintenant c’est même région morte car ça s’étend à plusieurs villes), moi j’ai vu ces images, ça fait de la peine, j’ai pu voir le visage de l’un des garçons pendant qu’on le transportait, un adolescent probablement, avec le second baignant dans un marre de sang pendant qu’on le tirait, leur crime a été de n’avoir pas suivi le mot d’ordre interdisant de sortir, car toute personne croisée dehors serait considérée comme hostile, genre force de l’ordre, du coup ils ont été tués. Mais avant ça, les images de jeunes tués, désarticulés parfois, ne choquent même plus, la vue du sang est devenue banale dans notre pays, et on ne fait rien, on veut répondre à la force par la force, mais est-ce-que c’est alors possible? Quand votre fils est têtu et vous le fouettez, ça résout le problème? Qu’est-ce-qui se passe? il se rebelle encore plus et peu aller jusqu’à fuguer. D’un côté des rebelles armés, d’un autre le gouvernement encore plus armé, mais savez-vous qu’une munition calibre 9mm, les petites armes de poings que tout le monde a dans les films d’action coûte 10$ (envion 5.500 fcfa pour mourir or on peut nourrir)?(je l’ai suivi dans un documentaire pardon, ne me regardez pas comme ça). Donc imaginez le coût d’une munition d’arme lourde, et évaluez comment la guerre peut coûter cher en logistique. Et pourtant la seule arme dont chacun a besoin est gratuite, et elle s’appelle DIALOGUE.

1- L’avènement des trois présidents

Je pense qu’il est important de comprendre cette affaire de trois présidents, donc on va faire un rapide résumé pour ceux qui ne savent pas (j’ai aussi des lecteurs internationaux 😅😅😅). Donc monsieur Biya est la Président depuis 1982, bien avant mon arrivée, pauvre de moi 😥😥😥, il gère la pays comme bon lui semble, c’est normal c’est le PR, corruption, détournement, fausses promesses sont notre lot quotidien. Puis on a AYUK TABE, le gars qui est resté aux USA et a déclaré l’indépendance du Sud-Ouest du pays, étant évidemment le président, qui va laisser le pouvoir? Enfin on a KAMTO Maurice, le gars qui a tiré le pénalty et a marqué, mais en oubliant qu’on peut marquer un pénalty alors qu’on est mené 5-0 et donc perdre 5 buts à 1, mais le mec ne veut toujours rien entendre et continue à réclamer l’assistance vidéo, oui il veut la VAR alors que le match est fini il y a plusieurs mois déjà.

Donc nous sommes restés là, avec notre Guide Suprême bien aimé, notre maladie est profonde, faut nous laisser pardon, le syndrome de Stockholm dans toute sa splendeur. Le challenger numéro un est venu, suite à quelques troubles dans les parties anglophones, le gars a réclamé une sécession et quasiment une division du pays, moi-même je n’étais pas d’accord, vraiment, il a levé une armée qui aujourd’hui est inarrêtable et fait la loi dans une partie du pays. Le challenger numéro deux est passé par la voie des urnes, il a parait-il eu le soutien du peuple mais sa victoire lui a été arrachée et depuis lors, il ne cesse de réclamer justice, et s’est autoproclamé Président de la République.

2- Un boss face aux fauteurs de troubles

On a donc, le premier Camerounais et en face deux gars qui veulent des choses que je ne maitrise pas vraiment, du coup, c’est devenu un peu le désordre, entre les massacres et les marches pacifiques, toutes les actions du gouvernement se font dans la violence lorsqu’il faut risposter. Dans les zones anglophones, on a donc les Ambazos (peuple d’Ambazonie auquel on s’habitue peu à peu) qui affrontent les forces gouvernementales, et le scénario est le suivant, les Ambazos tuent les forces de l’ordre, les forces de l’ordre tuent les Ambazos, les Ambazos tuent également les civils et autour il y a les dommages collatéraux, notamment ces étrangers qu’on a perdu. Dans les autres régions on a des Camerounais qui marchent à mains nues, et se font arrosés, brutalisés, fusillés par ces mêmes forces de l’ordre, donc en conclusion on a des Camerounais qui, brutalisent, massacrent des Camerounais.

coupez une tête et il en poussera deux de nouveau

3- un fauteuil pour trois, des cellules pour tous

Ok, vous savez sûrement que les deux troubleurs sont aux arrêts, le premier depuis plus d’un an, tombé dans je ne sais quel filet alors qu’il était au Nigéria, et qui en audience s’est déclaré non Camerounais et dit qu’on n’avait pas l’autorité pour le juger. Le second est aux arrêts depuis une semaine et est accusé d’un tas de charges, troubles à l’ordre public, insurrection, blablabla blablabla, mais il parait que ses partisans ont marché sans autorisation et même saccagé des ambassades à l’étranger, hum! 😠😠😠. On a cité tout le monde? 🤔🤔🤔

4- Ce qui me met en colère (Si vous avez choisi de le lire ici, bravo, vous êtes un patriote)

La crise anglophone a commencé en 2016 je pense, de façon banale, on était dans notre havre de paix, j’ai été à Bamenda à l’époque plusieurs fois, Santa, Limbe…, mais aujourd’hui, ces zones sont synonymes de suicide. la dernière fois que j’étais à Bamenda c’était en Décembre 2017, j’ai frôlé le lynchage suite à un incident anodin, et depuis lors, pardon allez-y sans moi. Aujourd’hui le scénario est tel que je l’ai décris plus haut, des Camerounais qui s’entre-tuent simplement. On a eu les fanatiques de Boko haram, avec des corps déchiquetés de nos frères tués par les kamikazes, on s’est levés tous comme un seul homme, j’ai moi même participé à l’effort de guerre. Mais aujourd’hui c’est un Camerounais qui massacre un autre, que faire? Si vous connaissez des gens dans les zones anglophones, vous savez que les médias ne nous disent pas la vérité, déjà qu’ils ne peuvent pas y aller n’importe comment. Mais ce soir sur une chaîne privée on a parlé de deux personnes tuées alors qu’il y avait villes mortes (maintenant c’est même région morte car ça s’étend à plusieurs villes), moi j’ai vu ces images, ça fait de la peine, j’ai pu voir le visage de l’un des garçons pendant qu’on le transportait, un adolescent probablement, avec le second baignant dans un marre de sang pendant qu’on le tirait, leur crime a été de n’avoir pas suivi le mot d’ordre interdisant de sortir, car toute personne croisée dehors serait considérée comme hostile, genre force de l’ordre, du coup ils ont été tués. Mais avant ça, les images de jeunes tués, désarticulés parfois, ne choquent même plus, la vue du sang est devenue banale dans notre pays, et on ne fait rien, on veut répondre à la force par la force, mais est-ce-que c’est alors possible? Quand votre fils est têtu et vous le fouettez, ça résout le problème? Qu’est-ce-qui se passe? il se rebelle encore plus et peu aller jusqu’à fuguer. D’un côté des rebelles armés, d’un autre le gouvernement encore plus armé, mais savez-vous qu’une munition calibre 9mm, les petites armes de poings que tout le monde a dans les films d’action coûte 10$ (envion 5.500 fcfa pour mourir or on peut nourrir)?(je l’ai suivi dans un documentaire pardon, ne me regardez pas comme ça). Donc imaginez le coût d’une munition d’arme lourde, et évaluez comment la guerre peut coûter cher en logistique. Et pourtant la seule arme dont chacun a besoin est gratuite, et elle s’appelle DIALOGUE.

J’ai beaucoup bavardé hein! Et j’ai même encore à dire jusqu’à, mais bon, qui va lire tout ça? moi-même je suis pas sûr de relire deux fois ce charabia. En plus, j’espère que j’ai pas offensé le gouvernement, car dans ce pays flirtant plus que jamais avec la tyrannie, si les journalistes accrédités sont arrêtés et séquestrés, que peut-il arriver au pauvre bloqueur que je suis 🤔🤔🤔, je vais fondre comme un cube de glace au soleil, paix à son âme; mais honnêtement, à un moment on n’en peut plus et il faut parler, je n’ai pas une mauvaise vie dans ce pays, mais arrêtons de penser que parce qu’on manger un pain haricot et on dort, alors tout va bien, non, le voisin qui a faim et pleure la nuit trouble mon sommeil, on mérite mieux.

Commentaires

commentaires